L’assurance habitation est-elle obligatoire pour les locataires ?

Vous voulez loyer un appartement, vous vous êtes dit : « Dois-je contacter ou non une assurance habitation ? ». Il faut savoir qu’une assurance n’est pas une somme investie qu’on peut récupérer, elle n’est pas non plus un pari spéculatif. Parier, c’est prendre un risque, s’assurer, c’est se prémunir contre un risque en le collectivisant. Donc, souscrire une assurance, c’est protéger le logement, les biens et vous-même. Quelle est votre obligation en tant que locataire ou colocataire ?

L’assurance habitation est-elle obligation ou non ?

Si vous êtes locataire, la réponse à cette question est claire : l’assurance habitation est obligatoire, elle est exigée par la loi. Par conséquent, votre propriétaire a tout le droit de vous réclamer une attestation d’assurance habitation, et ce, au début de votre location et à chaque fois que vous devez rénover le bail. Même obligation pour les colocataires. En effet, une collocation est un type de location, donc la règle est la même, l’assurance habitation collocation est obligatoire. Toutefois, c’est au colocataire de choisir de souscrire une assurance colocation commune ou des contrats séparés. Pour plus d’informations, cliquez sur MAIF.

Mais pourquoi l’assurance habitation est-elle obligatoire ?

L’assurance habitation donne le moyen de couvrir les risques en cas d’un événement catastrophique qui entraîne des pertes matérielles et humaines, d’où l’obligation du locataire de souscrire une police d’assurance habitation. En fait, le locataire est responsable des dommages qu’il pourrait provoquer aux biens immobiliers et aux biens des voisins. En plus, le locataire peut souscrire un contrat appelé GRL (garantie des risques locatifs) en vue de se couvrir en cas d’incendie, ou de dégâts des eaux. De son côté, le propriétaire peut souscrire une assurance loyer impayé pour le protéger des impayés et des dégradations de matériels immobiliers, causés par un mauvais locataire. Si vous envisagez de souscrire une assurance loyer impayé, contactez MAIF.

Sanction à défaut d’une assurance habitation

En cas de non-adhésion à une assurance habitation, le locataire s’expose à des sanctions, car cette dernière est obligatoire. Par conséquent, le propriétaire a le droit d’augmenter son loyer, et même de mettre fin au contrat et bail et annuler ainsi la location. Mais le propriétaire est prévoyant s’il s’inscrit à l’assurance ou la garantie loyer impayé. En effet, en cas de défaillance du locataire, l’assurance loyer impayé va régler directement les loyers ainsi que les taxes et indemnités fixées par le tribunal jusqu’au départ du locataire. En revanche, le locataire est lui aussi prévoyant s’il fait le bon choix de son assurance MRH (multirisque habitation).

Comment résilier un contrat d’assurance habitation ?
Comment est calculé le prix d’une assurance habitation ?